Actualités

Partager sur :
25 mars 2021
Divers

Les règles d'attribution de la carte de presse assouplies en 2021

Vue 25 fois

En raison de la crise sanitaire, la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnelles (CCIJP) a prolongé certaines dispositions d’assouplissement mises en œuvre en 2020.

Ainsi, dès à présent, toutes les cartes de presse 2020 sont d’emblée prolongées du 31 mars au 31 mai 2021 (attestation téléchargeable ici).

D’autre part, la moyenne des revenus retenus tiendra compte de la baisse d’activité en 2020. En effet, la carte de presse n’est normalement pas donnée dans le cas où la moyenne du salaire des 3 ou des 12 derniers mois en tant que journaliste, est inférieure à la moitié du revenu total ; elle n’est pas non plus accordée si cette moyenne est inférieure à la moitié du SMIC brut.

La commission qui ne précise pas comment elle tiendra compte de cette baisse de salaire (pour les renouvellement, elle pourrait prendre comme base les revenus 2019), apportera aussi une « attention particulière » aux journalistes « exerçant leur activité dans des domaines spécialement touchés tels que la Culture ou le Sport ».

En ce qui concerne les demandeurs d’emploi ayant au moins deux ans d’ancienneté dans le profession, ils bénéficient normalement d’un renouvellement dérogatoire pendant deux ans. Cette possibilité sera portée à trois ans.

Enfin, rappelons que la règle dérogatoire permettant aux journalistes payés majoritairement en droits d’auteur de bénéficier de la carte de presse est toujours applicable, à condition qu’il s’agisse « d’une première demande de carte ou d’une première année dans cette situation », et que le demandeur s’engage à « faire les démarches nécessaires auprès de son employeur afin d’être rémunéré en salaires ». L’année suivante, le renouvellement sera conditionné à une diminution « sensible » de ce mode de rémunération non conforme au Code du travail.

 




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.